Les mantras : le yoga du son

Les mantras font partie intégrante du yoga, tout comme le pranayama (les techniques de respiration) ou les asana (les postures). Ils sont généralement peu pratiqués dans les cours collectifs bien que chaque cours commence tout de même par le mantra des mantras, Om (ou Aum), chanté collectivement en ouverture (et en fermeture) d’un cours.

Mais qu’est-ce qu’un mantra exactement ?

Mantra est un mot sanskrit qui se décompose comme suit : « man » signifie penser (de manas : mental) et « tra » qui signifie protéger. Un mantra protège donc notre mental. De quoi ? De ces pensées incessantes qui l’envahissent en permanence. En effet, le mental produit environ 60000 pensées par jour ! Et en plus d’être compulsif, notre mental est négatif car ces pensées sont majoritairement négatives.

Un mantra se matérialise sous la forme d’un son. Ce peut être simplement une syllabe (Om par exemple, le son universel), un mot, ou une phrase, répété(e) de nombreuses fois et à un certain rythme.

Quels sont les effets du mantra ?

Ses effets sont ceux du pouvoir du son. Le son chargé d’énergie crée une vibration qui va résonner dans tout notre être, et va avoir des effets bénéfiques sur notre physique, notre mental et notre esprit.

  • Il améliore la circulation de l’énergie vitale (le prana) dans nos 72000 nadis (canaux énergétiques). N’hésitez pas relire l’article sur le prana ;
  • Il apaise le mental en facilitant le lâcher-prise et en évacuant le stress, il calme les fluctuations du mental ;
  • Il améliore nos capacités cognitives : concentration, réflexion, et à un niveau plus subtil ressenti, intuition ;
  • Il amène à la clarté mentale, il libère le mental du voile de l’illusion (nos conditionnements) et nous fait donc évoluer dans nos certitudes, nos croyances de vie, d’existence.

Comment utiliser les mantras ?

Vous l’aurez compris, le mantra peut être utilisé comme « outil » tout comme on utilise la respiration comme « outil » lors de la méditation. Sa répétition calme le mental et permet d’entrer en état de méditation (favorisant la communion avec l’Univers, le Subtil, le Divin).

 Il peut être répété à voix haute, à voix basse, ou intérieurement.

Vous devez le ressentir en vous de manière profonde. Mais n’oubliez pas que c’est le son plus que le sens qui est l’essence du mantra. Il peut donc tout à fait s’agir d’un mantra en sanskrit, même si vous n’en connaissez pas la traduction mot à mot (la signification et le message qu’il transmet sont suffisants). Le mantra doit vous parler, faire écho en vous, par rapport à votre expérience de vie. 

Quelques exemples de mantras :

  • Pour commencer, vous pouvez utiliser ce simple mantra lorsque vous méditez : en inspirant répétez « laisser » et en expirant répétez « aller » ;
  • J’ai appris lors de ma 1ère formation le mantra « Asato ma sat », mantra qui m’apaise toujours et que je me chante intérieurement en boucle lors de toutes situations de stress. Il m’aide toujours énormément à calmer mon mental et détendre mon physique.
 
« Om
Asato Maa Sadgamaya
Tamaso Maa jyotirgamaya
Mrityor Maa Amrtamgamaya
Om, Shanti, Shanti, Shanti »
 
Conduis-moi de l’apparrence (Asat) vers la réalité (Sat)
Conduis-moi de l’obscurité vers la lumière (de l’ignorance à la connaissance)
Conduis-moi de la mort à l’immortalité
Que règne la paix, la paix, la paix 

 

  • La dernière phrase du mantra de fermeture de la pratique d’Ashtanga yoga : « Lokah samastah sukhino bhavantu » 
 
« Lokah samastah sukhino bhavantu »
 
Que tous les êtres de la Terre puissent être heureux et libres, et que mes pensées, mes paroles et mes actions quotidiennes contribuent au bonheur et à la liberté de tous

 

  •  Le Gayatri mantra, qui comme les deux précédents, est un mantra universel en sanskrit, vous trouverez ci-dessous la version indienne (joyeuse et entraînante) et la version occidentale (douce et très belle).

 

 
« Om Bhur Bhuva Svaha
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Deemahi
Dhiyo Yo Nah Prachodayat »
 
Om, Dans les 3 mondes de l’expérience
(BHUR  La terre, ce qui est grossier, BHUVAH l’atmosphère, l’éther, le monde subtil, SVAHA  Le ciel, le monde au-delà de Bhuvah, le monde causal)
C’est “Cela”, la nature essentielle propre à l’existence, qui est l’UN
( TAT représente « Cela ». On qualifie l’Ultime Réalité de « Cela » car aucune parole ni langage ne peut la décrire, SAVITUR représente le divin SAVITRI, le pouvoir vivifiant contenu au sein du soleil,VARENYAM adorer)
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect subtil et méditatif
(BHARGO rayonnement, lustre, illumination, DEVASYA la splendeur divine, DHIMAHI la vénération ou la méditation sur le Divin)
La magnifique splendeur de la conscience illuminée. 
 

N’hésitez donc pas à expérimenter les bienfaits du mantra, en choisissant le vôtre pour une période d’au moins 21 jours, et utilisez-le régulièrement pendant votre méditation (au début ou même à la fin de votre moment de méditation quotidienne). Il agira comme une petite graine semée dans votre psyché, qui poussera au fur et à mesure des répétitions. 

Pour finir, sachez que dans la tradition bouddhiste et hindoue, on utilise un mala, constitué de 108 grains, et on répète donc le mantra 108 fois à l’aide du mala.

Mala

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *