Travailler l’ouverture des hanches pour libérer les émotions négatives

Dans les cours de yoga, on constate souvent dans la position « assis en tailleur » la faible, voire très faible ouverture de hanches de nombreux pratiquants. En effet, certains éprouvent une vraie difficulté à réussir à croiser leurs jambes sans que leurs genoux ne s’éloignent du sol et sans que leur dos ne s’arrondisse. Pour certains cette position est même inconfortable. Mais pourquoi cette raideur ?

L’articulation des hanches est l’articulation primaire des membres inférieurs. C’est la jonction entre l’os du fémur (de la cuisse) et celui du bassin. C’est à partir des hanches que partent tous les mouvements des jambes. Elles sont donc la garantie de notre survie. Car en cas de danger soudain nous devons pouvoir fuir, nous battre, ou encore nous protéger en rapprochant les genoux des épaules (position fœtale) de manière à protéger nos organes vitaux. Les hanches sont donc reliées à notre cerveau par notre système nerveux, et la connexion entre les deux doit être très rapide de manière à envoyer instantanément le signal aux muscles fléchisseurs de la hanche (dont le principal est l’ilio-psoas) de se contracter.

Et même si à la base il s’agit d’un réflexe de protection dû au stress d’un danger physique, ce même réflexe apparaît aujourd’hui dans nos vies sédentaires survoltées et stressées. Une personne angoissée ou stressée va automatiquement avoir les muscles fléchisseurs des hanches contractés. Nous emmagasinons donc toutes les émotions négatives dans nos hanches et avec nos vies de plus en plus sédentaires où nous sommes assis la quasi-totalité du temps (au bureau, dans les transports, devant la télé…) nous ne décontractons pas ces muscles fléchisseurs des hanches, ne les étirons pas, et ils finissent par se raccourcir et se durcir. Résultats : nos hanches perdent de leur mobilité, voire se bloquent, et les mouvements du bassin deviennent de plus en plus compliqués (se pencher en avant pour faire ses lacets, toucher ses pieds jambes tendues, s’asseoir en tailleur dos droit…). L’ouverture de hanches étant liée à la verticalité, il est donc difficile d’arriver à redresser la colonne vertébrale lorsque les hanches sont raides ou bloquées, d’où le dos qui s’arrondit en tailleur, en plus des genoux qui s’éloignent du sol.

Heureusement que le yoga est là pour débloquer tout ça ! Et vous l’avez compris c’est en étirant les muscles et les tendons régulièrement qu’ils vont retrouver leur longueur originale et que l’on retrouvera ainsi de l’amplitude dans l’articulation.

Voici donc une liste (non exhaustive) de postures à réaliser pour travailler l’ouverture des hanches, et libérer par la même les émotions négatives stockées dans le bassin :

  • le triangle Trikonasana
  • l’angle latéral Utthita parsvakonasana
  • le chien tête en bas sur un pied Eka pada adho muka svanasana
  • le guerrier 2 Virabhadrasana 2
  • l’arbre Vriksasana
  • la fente basse Anjaneyasana
  • le berceau Indolasana
  • le pigeon Salamba Eka Pada Rajakapotasana
  • le lézard Uttan pristhasana
  • le papillon Baddha konasana
  • la guirlande Malasana
  • la grenouille Mandukasana
  • l’arc Dhanurasana
  • le demi-pont Ardha setu bandhasana
  • la tête de vache Gomukhasana
  • le ventre en torsion Jathara parivartanasana
  • le bébé heureux Ananda balasana
  • la déesse du sommeil (ou papillon allongé) Supta baddha konasana

Cliquez sur l’image pour la voir en grand

Notez qu’à cette liste peut s’ajouter la respiration abdominale (en pleine conscience et profonde) qui peut également engendrer un relâchement du psoas et des muscles fléchisseurs des hanches.

Enfin, sachez qu’une séance ciblée uniquement sur l’ouverture des hanches peut rendre particulièrement émotif durant 24 heures, ce qui est normal puisqu’en même temps les émotions stockées dans les hanches sont libérées. Donc maintenant que vous êtes prévenus, pas de panique, et..… tous sur vos tapis !!! 😊

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *