Les torsions: postures détox

La torsion est la posture par excellence pour aider le corps à éliminer les toxines. Elle permet également de préserver la mobilité de la partie supérieure du corps, des hanches jusqu’à la nuque en passant par le dos et les épaules.

Il existe de nombreuses variantes de torsions, actives ou passives, en position debout, assis et allongé.

Les bénéfices des torsions :

  • elles massent les organes internes, stimulent le fois et les reins (deux organes qui filtrent les toxines), améliorent la digestion. Les organes sont comme « essorés », ce qui repousse le sang rempli de toxines vers l’extérieur et permet un afflux de sang « neuf » gorgé d’oxygène ;
  • elles étirent et atténuent les raideurs du dos, des épaules, de la nuque et même des hanches ;
  • elles énergisent le corps et la colonne vertébrale.

Mais attention ! Si les torsions sont mal exécutées on peut en perdre tous les bénéfices voire même se blesser.

Comment exécuter correctement les torsions ?

Un petit rappel anatomique est utile pour bien comprendre la bonne exécution des torsions.

Tout d’abord la torsion est la rotation de la colonne vertébrale (et donc des vertèbres) dans un sens ou dans l’autre. Cette rotation peut être limitée par les muscles du dos, de l’abdomen ou les vertèbres elles-mêmes

Toutes les vertèbres n’ont pas la même capacité de rotation. En effet il est important de savoir que les 5 vertèbres lombaires n’ont pas (ou quasiment pas) de mobilité de rotation. On ne forcera donc jamais sur le bas du dos en s’aidant des mains pour effectuer une torsion. Les 12 vertèbres thoraciques (ou dorsales), situées dans le milieu du dos, ont une capacité de rotation limitée car elles sont rattachées aux côtes. C’est entre T10 et T11 (l’équivalent d’1cm au dessus du nombril) que la capacité de rotation est la plus importante. Enfin, ce sont les 7 vertèbres cervicales qui sont les plus mobiles pour la rotation, à elles-seules elles effectuent 50% de la torsion de la totalité de la colonne vertébrale.

Voilà pourquoi il est important d’effectuer les torsions lentement, en amenant toujours sa conscience dans le bas du dos et de commencer la torsion dans la partie du milieu du dos puis de remonter petit à petit. Elle s’effectue donc du bas vers le haut et lentement.

La torsion se passe moins dans la forme de la posture (aspect extérieur) que dans ce que l’on ressent à l’intérieur.

De plus, il est important de savoir que les muscles les plus impliqués dans les torsions sont les obliques abdominaux. Tous les obliques sont attachés au bas du dos et à l’abdomen. C’est donc en contractant (principalement) les obliques abdominaux que l’on réalise la torsion. Même si l’on se sert souvent d’une main (généralement en attrapant son genou) pour s’aider dans les torsions, elles devraient pouvoir s’effectuer sans aide « extérieure » mais uniquement grâce à la contraction des obliques abdominaux.

Enfin, on utilise également les muscles qui enveloppent la colonne vertébrale. Ils sont très serrés donc très durs, et se présentent sous forme de couches. Parfois leur rigidité provient juste du stress que nous vivons. Et pour dénouer ces nœuds, physiques et psychologiques, les torsions sont les postures idéales. Il faut d’abord assouplir les couches externes des muscles du tronc pour accéder au niveau profond. Et seules les torsions peuvent effectivement étirer la couche profonde des muscles du dos, des muscles spinaux qui se trouvent près des vertèbres et dont le rôle est de soutenir la colonne. C’est ainsi que les torsions atténuent les raideurs du dos. Elles permettent d’étirer muscles, tendons, ligaments et fascia qui sans cela finissent par se raccourcir et se raidir, entrainant une perte de mobilité.

Pour résumer, rappelez-vous bien que les torsions doivent être effectuées lentement, du bas vers le haut, en contractant principalement ses obliques abdominaux et en se servant au minimum de ses bras ou de ses mains. Et n’oubliez pas (de manière à protéger le bas de votre dos) que les vertèbres lombaires ne pivotent pas (ou très peu). A chaque inspiration on se grandit et à l’expiration on pivote. Alors..… tous sur vos tapis !!! 😊

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *