Abhyasa et Vairagya, les 2 principes fondamentaux du yoga

Dans ses sutras Patanjali parle dès le début du 1er chapitre d’Abhyasa et Vairagya. Ils sont les moyens pour atteindre un état mental calme (calmer les fluctuations du mental, ces pensées incessantes qui envahissent notre conscience du matin au soir).

Abhyasa signifie « Pratique ». Il explique que la pratique doit être engagée, qu’elle doit être ininterrompue et qu’elle doit se faire sur une longue période. Engagée sous-entend qu’elle doit être dévouée, motivée, enthousiaste. Ininterrompue sous-entend qu’elle doit être régulière. Sur une longue période sous-entend qu’une fois sur le chemin du yoga, on y reste toute sa vie (peut-être plusieurs vies… ?).

Vairagya signifie « Renoncement ». C’est le détachement face aux désirs et aux émotions. Il faut de la volonté pour travailler Vairagya, car il faut arriver à se détacher de ses désirs. Et même si ces désirs sont des désirs « positifs » (comme souhaiter avoir une pratique plus avancée, avoir un esprit plus calme et plus clair…), les désirs ralentissent les progrès de la pratique du yoga. Il faut donc développer sa volonté d’éviter les désirs et rester détaché par rapport au résultat.

Dans les cours de yoga, il n’est pas rare de constater une réelle application d’Abhyasa, la pratique (effort constant et persistant), mais Vairagya, le renoncement, est très souvent absent. Beaucoup sont impatients de progresser, d’entrer dans la version finale des postures (quitte à mal les exécuter ou de façon non sécurisée) plutôt que de se détacher du résultat en étant totalement dans le moment présent (et pas dans leur futur objectif) et dans le ressenti intérieur des postures sans se soucier de la rapidité ou de la lenteur des progrès.

Ceci peut s’expliquer par le fait que ces 2 termes, Abhyasa et Vairagya, sont contradictoires. En effet, le 1er pourrait se rapprocher de « ne jamais abandonner » et le second de « laisser-aller ». Le 1er tend à amener le yogi vers la perfection (la pratique, motivée, régulière et sur le long terme) alors que le 2ème (le renoncement) l’amène vers le détachement de ce résultat. Et pourtant ils sont intimement liés, l’un ne va pas sans l’autre. En effet, si Abhyasa (la pratique) est plus importante que Vairagya (le renoncement) alors  les bénéfices de cette pratique vont être ralentis à cause de l’attachement à ces bénéfices, ce qui va gonfler la fierté et l’ego ( qui, au contraire, doit être transcendé, dépassé, lorsque l’on pratique le yoga), et si c’est Vairagya (le renoncement) qui est plus important qu’Abhyasa (la pratique) on risque de se détacher de sa pratique, elle ne sera plus dévouée, motivée, régulière et ininterrompue, et on risque de la négliger.

Il est donc essentiel trouver le parfait équilibre entre Abhyasa et Vairagya puisqu’ils sont interdépendants. Là encore « Yoga is Balance » (le Yoga est Equilibre) de la Baghavad Gita ( l’écrit le plus connu et populaire de la période préclassique du yoga, entre 1500 av JC et 200 ap JC) illustre parfaitement cette notion du Yoga.

N’oubliez pas que le Yoga est à la base une pratique spirituelle (avant d’être devenue une pratique spirituelle et physique) et donc que ces 2 principes ne se limitent pas à votre pratique physique du yoga mais également à votre pratique spirituelle dans votre vie de tous les jours. Rappelez-vous que le yoga est un engagement personnel vers une profonde auto-transformation qui permet de trouver une réelle paix intérieure et un bien-être quotidien grâce à la maîtrise du mental, qui passe par la transcendance de l’ego. Et pour cela, Abhyasa et Vairagya sont donc indispensables, et trouver l’équilibre entre les deux est essentiel.

Mais de la même manière que l’entrainement à la méditation peut commencer avec la pratique physique du yoga (en ashtanga yoga on parle de méditation en mouvement), l’entrainement à Abhyasa et Vairagya peut également commencer avec la pratique physique du yoga, alors…… tous sur vos tapis !!! 😊

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *