L’Ashtanga Vinyasa Yoga

C’est « l’ancêtre du yoga moderne ». Originaire de la région l’Inde et vieux d’environ 2000 ans, son but est une profonde auto-transformation qui permet de trouver une réelle paix intérieure et un bien-être quotidien grâce à la maîtrise du mental (sa mise au repos) et la transcendance de l’ego. Il nous a été transmis grâce à Patanjali qui rédigea, environ en 200 après JC, des écrits en sanskrit (l’équivalent du latin en Occident) sur la philosophie du yoga : Les sutras de Patanjali.

 Il y définit ce qu’est le yoga, quels en sont ses obstacles, décrit les mouvements incessants du mental et ce qui est nécessaire pour le calmer, et expose les 8 membres du yoga (ashta:8 – anga:membre – yoga). Ces 8 membres sont des sortes d’étapes, mais toutes interdépendantes, pour arriver au but ultime du yoga que l’on nomme « la Libération » (libération de continuer à se percevoir comme une dualité mental/corps, et réalisation de notre vraie nature : un esprit (âme) pur, libre, et intemporel).

Ces 8 étapes interdépendantes sont :

  1. Les yamas, qui sont des règles morales en société et sont au nombre de 5 ;
  2. Les niyamas, qui sont des règles de vie personnelle qui passent par l’auto-discipline et sont également au nombre de 5 ;
  3. Les asanas, qui sont les postures. On constate donc que la pratique physique n’est qu’une partie du yoga. Ils ont pour effet, entre autres, de se libérer des dualités mais aussi de différencier corps/mental, mental/esprit (âme) pour pouvoir arriver à se libérer du mental. Il s’agit d’un enchaînement de postures dynamiques synchronisées avec la respiration, ce qui produit une énergie intense et purifie l’organisme des toxines par une transpiration importante. Cette pratique physique particulière à l’Ashtanga yoga permet également au corps de gagner en force, en flexibilité et en équilibre;
  4. Le pranayama, qui est le contrôle du souffle. La respiration est le lien entre le mental et le physique (le corps). En effet, lorsque la respiration est calme, le mental est calme ; et lorsque le mental est calme, le corps se détend. Il s’agit là de techniques de respiration qui aident à conduire le mental vers un état de concentration.
  5. Le retrait des sens, qui permet de nous détacher des plaisirs extérieurs et éphémères qui développent notre ego. En effet, lorsque que l’esprit se concentre, on arrive au retrait des sens. Au quotidien nos sens sont attirés vers l’extérieur par les choses matérielles, ce qui développe notre ego et parallèlement nos souffrances En effet, les plaisirs extérieurs sont éphémères et appellent à la recherche de nouveaux plaisirs continuellement. Le Pratyahara (retrait des sens) développe la volonté ainsi que le détachement par rapport au monde extérieur.
  6. La concentration, étape vers la méditation ;
  7. La méditation, étape vers le samadhi ;
  8. Le samadhi, qui est l’évolution de l’état mental jusqu’à la disparition totale de la pensée, qui aboutit à la transcendance du mental. On atteint alors la Libération. Cette dernière étape est atteinte par très peu de yogis et peut prendre toute une vie…

Les 3 derniers piliers sont considérés comme des pratiques internes c’est-à-dire mentales, contrairement aux 5 premiers (qui sont des pratiques physiques et mentales).

On constate donc qu’il s’agit d’une pratique spirituelle dont la pratique physique fait seulement partie. Mais, lors de son importation en Occident dans les années 1940-50, l’accent a été mis sur la pratique physique. L’Ashtanga yoga est un yoga dynamique et c’est Sri K Pattabhi Jois qui créa et importa le mysore en Occident.

Sri K Pattabhi Jois

Le mysore, qui doit son nom à la ville dans laquelle il a été créé, est la succession des postures (regroupées par séries) à effectuer dans un ordre précis et en synchronisation avec la respiration. Il caractérise l’Ashtanga yoga. La concentration que demande la synchronisation entre la respiration et les mouvements en fait une « méditation en mouvement ».

Il existe principalement 3 séries de postures. La 1ère série est celle qui est enseignée dans les studios de yoga, elle est décrite comme la Yoga Therapy. Elle permet un nettoyage interne en éliminant des impuretés et maladies par l’amélioration de la circulation sanguine et la transpiration. Elle renforce également le système nerveux, et engendre un processus de guérison par la purification du corps, du mental et des sens. Elle est destinée aux élèves et est basée sur les flexions avant (debout, assis, en inversion). La 2ème série, ou série intermédiaire, basée sur les flexions arrière, est dite destinée aux professeurs mais des pratiquants très réguliers et avancés peuvent aussi l’exécuter. Enfin, la 3ème série, ou série avancée, était considérée par Pattabhi Jois comme réservée aux démonstrations. Très peu de pratiquants l’exécutent, et très rares sont les professeurs autorisés à l’enseigner dans le monde.

    

   1ère série                        2ème série                        3ème série

Quant au Vinyasa, il s’agit d’un « dérivé » de l’Ashtanga où l’enchaînement des différentes postures est laissé à la créativité du professeur, c’est-à-dire qu’elles ne sont plus enchaînées dans un ordre précis (mysore), mais peuvent faire partie d’une séance spécifique, à l’ouverture des hanches par exemple, ou à la préparation à une posture avancée, ou tout simplement une variation de postures debout, assises, inversées (postures de l’Ashtanga ou légères variantes) toujours synchronisées à la respiration.

Certains préfèrent l’Ashtanga car ils peuvent constater leur progrès séance après séance, d’autres le Vinyasa pour la diversification des séances.

Enfin, même s’il s’agit d’une forme dynamique de yoga, l’Ashtanga Vinyasa Yoga est accessible à tous, quel que soit sa force, sa souplesse et son équilibre (qu’il va améliorer de toute façon). En effet, pour chaque posture il existe des modifications qu’il suffit de respecter pour apprendre la posture pas à pas, et ainsi arriver par la suite à la réaliser dans sa version finale. Alors…… tous sur vos tapis !!! 😊

CET ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *